Jalons et limites de la restauration monumentale. Un exemple : le Ramesseum à Louxor (Chr. Leblanc)

  Après une longue période de prospérité et de faste, le temple thébain de Ramsès II, que Jean-François Champollion désigna sous le nom de Ramesseum, connut les affres de la profanation et de la désaffection. Ces épisodes qui s’inscrivent dans l’histoire tourmentée qui marque la fin du Nouvel Empire et plus particulièrement de l’époque ramesside, sont à l’origine des démantèlements que va connaître cet emblématique édifice entre le début de la Troisième Période Intermédiaire (vers 1050 avant notre ère) et l’époque romaine (IIe siècle après J.-C.).

Voir l’article complet :

Jalons et limites de la restauration monumentale. Un exemple : le Ramesseum à Louxor (Chr. Leblanc)

Laisser un commentaire